Photo : OSCE/Aigul Seralinova

Mobiliser des partenariats pour accélérer les progrès

Les partenariats démultiplient largement la puissance des programmes d’ONU Femmes et de son plaidoyer. Nous contribuons à aligner les membres du système des Nations Unies pour la défense de l’autonomisation des femmes, à placer les voix dynamiques de la société civile au centre des débats mondiaux et à inciter le secteur privé à donner plus d’autonomie aux femmes au travail et sur le marché. Par des campagnes de plaidoyer auxquelles participent nos partenaires publics et privés et nos Ambassadrices et Ambassadeurs de bonne volonté connus dans le monde entier, nous avons déjà touché plus d’un milliard de personnes. Nos buts sont d’inspirer, de nous insurger et de faire changer les choses, de sorte que l’humanité concrétise l’égalité des sexes.

Coordination du système des Nations Unies

Dans un poste de police du Kazakhstan, on signale un cas de violence conjugale et un policier est immédiatement envoyé sur place. Dans le temps, la réaction aurait pu consister à simplement calmer le jeu ou même à ignorer complètement ce qui se passait. Mais de nos jours, le policier utilise de nouveaux instruments juridiques sévères pour protéger les victimes : il va jusqu'à écarter les auteurs de violences de l'endroit et il met les victimes en rapport avec les aides juridique et autres dont elles ont besoin.

Comités nationaux

Les Comités nationaux d'ONU Femmes mobilisent les ressources et le soutien publics en faveur de l'égalité des sexes. Créé en 2013, le Comité national français a rapidement développé un important réseau de sympathisants de la société civile et du secteur privé, rassemblant 80 grandes entreprises pour promouvoir les principes d'autonomisation des femmes. Un partenariat avec la chanteuse pop Inna Modja a donné lieu à une grande visibilité médiatique grâce à un clip vidéo appelant les jeunes à mettre fin à la violence envers les femmes.

La société civile demeure le partenaire indéfectible de toutes nos entreprises, tant comme voix quotidienne de la conscience que comme présence précieuse sur le terrain par les temps de crise humanitaire.

MME PHUMZILE MLAMBO-NGCUKA Sous-secrétaire générale des Nations Unies et Directrice exécutive d’ONU Femmes

Société civile

Les voix de la société civile ont résonné tout au long de la campagne Beijing+20, et ONU Femmes a apporté un soutien capital à leur participation. Nous avons appuyé des recherches menées par la société civile qui ont mis en évidence les réalités actuelles pour les femmes, et établi des bilans régionaux et façonné les discussions intergouvernementales de la Commission de la condition de la femme. Dans le cadre de notre mandat universel, nous avons élargi nos partenariats avec la société civile aux États-Unis et dans les pays nordiques.